Réforme de la formation professionnelle (3/3) les salariés disposent de leur outil : le CPF

La Loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel est applicable depuis le 1er janvier 2019.


Les salariés disposent du CPF pour piloter leur propre formation

Si le plan de développement des compétences et la Pro-A (formation en alternance des salariés) sont à l’initiative de l’employeur, l’esprit de la loi est de rendre chaque salarié acteur de son propre parcours professionnel.

https://www.mon-compte-formation.fr/

Le CPF – Compte Personnel de Formation est crédité en euros

  • déjà créé, il est disponible pour chaque salarié sur le site https://www.mon-compte-formation.fr/
  • depuis le 1er janvier 2019, il n’est plus crédité en heures mais en euros
  • chaque heure actuellement au crédit d’un compte est valorisée à 15€
  • le compte d’un salarié à temps plein ou supérieur ou égal à un mi-temps sera alimenté chaque année de 500€ et plafonné à 5000€
  • celui des salariés les moins qualifiés sera alimenté chaque année de 800€ et plafonné à 8000€

Le Congé Individuel de Formation (CIF), le congé bilan de compétences et les périodes de professionnalisation disparaissent

  • désormais, un salarié souhaitant changer de métier, pourra s’inscrire dans une formation certifiante grâce au CPF dit « de transition professionnelle »
  • l’employeur pourra aussi mobiliser un nouveau dispositif de formation en alternance,  la « Pro-A »  de permettre à des salariés de changer de métier ou de profession, ou de bénéficier d’une promotion sociale ou professionnelle
  • les anciens CIF et périodes de pro accordés avant le 1er janvier 2019 sont financés jusqu’à leur terme

Posté le 5 février 2019 dans Formation professionnelle

Partager

A propos de l'auteur

/ Sébastien Giraud - Directeur Associé de MAJORELLE RH / Je suis un généraliste de la Gestion des Ressources Humaines attaché à innover et tester des formes de management libérées et collaboratives, au service de la performance économique des entreprises. Après une expérience de 12 ans comme DRH dans l'industrie et les services, puis 4 ans en direction d'une structure de conseil dans l’Économie Sociale et Solidaire, j’ai co-fondé MAJORELLE RH, en association avec MAJORELLE AVOCATS, en janvier 2019.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top